Accueil > Le projet PeP > Patrimoine sans frontières

Patrimoine sans frontières

Créée en 1992, notre association a pour mission de valoriser et de renforcer le lien social au sein de populations en situation de rupture, en soutenant leur reconstruction et leur développement à travers leur héritage culturel. Le patrimoine et la culture qui constituent leur identité sont d’importants vecteurs de cohésion sociale et de développement durable. Cette approche guide nos programmes, en valorisant la transmission culturelle et intergénérationnelle, la formation et le transfert des connaissances, et l’échange entre les patrimoines du monde.

Patrimoine sans frontières a réalisé de nombreux projets en faveur de la préservation et de la valorisation du patrimoine, en France et dans le monde. Dès 1992, nous nous sommes engagés dans une vaste mission de veille, afin d’alerter le public des dangers que courent certains patrimoines.
Nos actions de terrain ont débuté en Albanie en 1994, où nous avons mis en place un programme de sauvetage du fonds photographique Marubi à Skhodra. Notre engagement dans les Balkans s’est ensuite poursuivi à la fois en Albanie et au Kosovo, à travers des actions de restauration et de conservation de sites culturels. Toujours en Europe, nous avons travaillé à la sensibilisation des populations et à la réhabilitation de la mémoire collective suite à la catastrophe de Tchernobyl.
En Afrique, PSF s’est engagé dans la valorisation d’un savoir-faire camerounais : la construction de la case musgum. À Madagascar, nous avons entamé à partir de 2006 un important chantier de sensibilisation au patrimoine et de préservation, en particulier dans le cadre de la vieille ville de Fianarantsoa.
Dans un souci de soutien au peuple japonais sinistré par le tsunami, nous avons souhaité mettre en place une action parallèle en France et au Japon, autour d’un rassemblement culinaire traditionnel : le Yataï.
Nous sommes par ailleurs présents en Haïti depuis 2010, dans le but de renforcer le lien social autour du patrimoine culturel du pays, en particulier à travers la musique, qui tient une place prépondérante dans la société haïtienne.
Enfin, nous avons cherché à remplir notre action de sensibilisation au patrimoine en France, à travers plusieurs projets comme "La maison de mon doudou" ou encore "Patrimoine y-es-tu ?". Le projet Patrimoine en partage® s’inscrit dans le droite ligne de cette mission de société essentielle.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de PSF, ou consulter l’exposition virtuelle célébrant les 20 ans de l’association.

Patrimoine sans frontières remercie ses partenaires